C’était mieux avant

La création d’amitié est une célébration, mais aussi un engagement. Nous choisissons avec soin nos amis car notre temps est précieux et nous souhaitons le passer dans le meilleur cercle possible.
Aujourd’hui les nouvelles technologies permettent de rester en contact facilement quelle que soit la distance réduisant ainsi le temps nécessaire pour communiquer avec chaque individu, mais réduisant également le temps que l’on consacre à nos relations.
Enzym propose de remettre au centre de votre réseau social les gens qui comptent vraiment pour vous tout en faisant partie de ces nouvelles technologies avec ses avantages.

Ça va être mieux maintenant

Le modèle choisi est de représenter l’effort investi dans le lien social par une monnaie virtuelle, autrement dit une crypto-monnaie du même genre que le Bitcoin ou l’Ethereum, ou encore le Litecoin.
Enzym introduit ainsi le ZYM qui va permettre de valoriser vos relations.
Les créations d’amitié requièrent cette monnaie, rendant beaucoup plus difficile d’avoir des centaines de contacts sur le réseau.
Les ZYM sont une monnaie virtuelle crée par Enzym et stockée sur les portefeuilles virtuels créés avec chaque compte.
Les utilisateurs dépensent des ZYM pour envoyer des messages à des utilisateurs qu’ils n’ont pas encore en amis.
Les deux utilisateurs créant le lien d’amitié doivent verrouiller une partie de leurs ZYMs. Ces ZYMs leurs sont rendus si l’amitié est brisée (mais c’est triste 🙁 ).

Un peu de parano

Nous avons tous entendu parler des scandales sur les réseaux comme Facebook et Google+ au sujet de la vie privée. Ces réseaux se sont avérés de véritables aspirateurs de données, qu’ils utilisaient pour eux ou revendaient à des tiers. On s’est aperçus finalement que l’on ne pouvais prédire ce qu’il se passait derrière les rideaux de ces grosses boites.
A une époque où vos habitudes, les détails de votre vie sont commercialisés à votre insu pour rentabiliser la gratuité des services, on peut commencer à sérieusement se poser la question de la protection de vos données. C’est cet objectif qu’Enzym cherche à accomplir également, en utilisant le monde merveilleux de la décentralisation et plus spécifiquement de la Blockchain.

Un peu de crypto

Vous avez tous entendu parler de Bitcoin, Ethereum, Litecoin et je ne sais quel autre coin, mais au final c’est quoi, et pourquoi c’est important pour Enzym?
Chaque crypto monnaie est en fait un simple registre public, que tout le monde peut consulter et qui liste les transactions d’une adresse à l’autre.
N’importe qui peut posséder une adresse et écrire dans ce livre de partout dans le monde, parfois sans même devoir révéler son identité (son adresse suffit).
Ce registre public est ce qu’on appelle la Blockchain, et il y’en a une par crypto à priori. Ce n’est pas le cas des ZYMs et nous allons voir pourquoi.
Parmi les blockchains célèbres il y’a celle d’Ethereum, elle est plus permissive et permet de faire plus de choses que simplement des transactions monétaires : on peut écrire dedans tout ce qu’on veut.
Ainsi du point de vue d’un informaticien, la blockchain Ethereum est en fait une énorme base de données en ligne décentralisée.
Sachant celà, des informaticiens ont développé un protocole permettant de stocker dans cette base de données qui a combien sur son compte d’une autre monnaie, créant ainsi pour la première fois une crypto-monnaie DANS la blockchain d’une autre crypto monnaie.
C’est ce qu’est le ZYM : une crypto-monnaie à l’intérieur de la monnaie Ethereum. Elle est tout aussi sûre à utiliser que l’Ether.
Complexe? Alors ne lisez pas plus loin, ça va être bien pire.

Décentralisation

Aujourd’hui un outil existe permettant aux utilisateurs de savoir exactement comment fonctionne l’application qu’ils emploient et ce que ça implique. C’est la blockchain. Elle nous servira de base de données afin que le moins de choses possible dépendent de nos serveurs.
Grace à la décentralisation, l’utilisateur garde le contrôle de ses données et peut facilement voir les conséquences et la portée de ses actes.

Ethereum

Le ZYM est une monnaie à l’intérieur d’Ethereum.
La blockchain Ethereum, aussi appelée EVM (Ethereum Virtual Machine) est beaucoup plus qu’un registre public qui traque qui a combien sur son compte. C’est une base de données décentralisée, capable même de contenir du code et donc stocker des programmes entiers.
Le ZYM est un programme qui tourne sur la blockchain Ethereum, lui garantissant la même sécurité que l’Ether. Cependant sur Ethereum, les transactions sont payantes, créant un coût pour l’utilisateur d’Enzym. nous avons dû trouver une autre solution.

Les sidechain Ethereum

Une sidechain ethereum est une blockchain capable de communiquer avec la chaine Ethereum. Il y’a plusieurs éditeurs de sidechain, nous avons choisi Loom Plasma Chain pour la notre.
Elle permet de :

  • Payer les frais de transaction à la place de l’utilisateur
  • Réduire les coûts de fonctionnement d’Enzym
  • Réduire les temps de transactions à quelques secondes

Aisi Enzym paye un abonnement d’un an à Loom et en échange nos utilisateurs ont des transactions illimitées sur Plasma Chain.
Les ZYMs hebergés sur Plasma Chain peuvent être transferés sur Ethereum et inversement grâce à deux contrats ERC20 déployés sur les blockchains.

par Anton (un des spécialistes Blockchain d’Enzym)