J’ai 21 ans et je suis actuellement en 4 ème année d’école d’ingénieur du numérique, à l’ESILV à La Défense.

David ambassadeur de ENZYM

Passionné par la technologie et le numérique, je me suis toujours intéressé au monde digital, aux innovations et aux dernières applications.Paragraphe

Dans le numérique, je trouve également mes passions, comme la photo mais surtout la vidéo. Des simples scènes enregistrées aux montages vidéos en passant par des clips de vacances, je m’intéresse à cet univers créatif et sans limite. Imaginer, planifier, réaliser, monter des micro-projets pour le plaisir avec le rêve de réaliser à terme un véritable clip, un court-métrage original ou un mini-reportage.

Je porte beaucoup d’intérêt à l’univers des start-up, monde où tout est possible et tout peut décoller du jour au lendemain. Il suffit d’une idée répondant à un vrai besoin pour proposer un tout nouveau concept aux utilisateurs et changer leur quotidien.

La start-up évolue dans un monde qui change très vite, où pour exploser, un concept doit être implanté au bon moment et développé de la bonne manière, c’est donc une véritable aventure humaine, technologique et stratégique qui mène l’idée initiale à une réalisation de grande ampleur qui peut à sa manière changer les choses.

C’est cette aventure qui m’intéresse, pouvoir ajouter ma pierre à l’édifice, participer à faire décoller ENZYM dans la capitale et aider l’application à s’imposer auprès de son public, et particulièrement de la communauté étudiante que je connaîs très bien après plusieurs années d’implication dans les BDE et la vie associative.

Je sais à quel point les étudiants recherchent des concepts innovants et de bons plans pour se retrouver et profiter de la vie étudiante, et à quel point les BDE sont friands de partenariats pour proposer à leur école les meilleurs moyens de sortir et profiter.

Enzym est une de ces applications innovantes à fort potentiel. Je ne connaissais ENZYM que peu de temps avant de travailler avec eux, je me suis engagé conscient du potentiel de l’application et de ce que je pouvais apporter à la communauté.

Je porte le projet à leurs côtés car, étant  moi-même étudiant, c’est un service dont j’aurais aimé avoir accès pour découvrir d’autres endroits. Mon objectif : développer le maximum le réseau Enzym, à la fois au niveau des partenaires qu’au niveau des utilisateurs. C’est comme un effet boule de neige, plus il y aura de partenaires, plus il y aura d’utilisateurs. Plus il y aura d’utilisateurs, plus il y aura de partenaires qui adhèreront à notre aventure. En ayant activement travaillé au sein d’un BDE en faveur de nombreux partenariats avec des startup, des grandes entreprises ou divers établissement, je connais les rouages des Bureaux des élèves et les clés pour négocier dans le domaine étudiant.

Expert du quartier de Châtelet, je vous proposerais un ensemble d’établissements au centre de la capitale, car on sait que quand on n’arrive pas à se mettre d’accord sur le lieu, ca finit sur Châtelet.

Passionné par les projets sur le long termes construits au fil de temps et au fil des contacts, j’adhère au concept d’ENZYM pour son coté social et l’impact de l’application sur la vie étudiante, pouvant dynamiser des soirées BDE, lancer un marathon au sein d’une promo de nouveaux intégrés ou même permettre une sortie supplémentaire à un groupe d’ami.

Il n’y a rien de plus intéressant pour moi que de travailler pour un projet prometteur mettant en avant un concept qui m’intéresse, je suis par ailleurs persuadé que le projet saura convaincre également les écoles et campus de la région.

Quand on est étudiant, on côtoie de nombreuses personnes, mais toujours dans les même endroit. On reste dans l’espace que l’on connaît, non pas par préférence, mais par habitude. ENZYM est donc l’outil idéal qui permet à la fois de découvrir de nouveaux quartiers, et donc de nouvelles personnes, tout en profitant de consommations offertes et d’avantages dans les établissement.

Les possibilités sont alors multiples, il devient alors possible de faire un barathon totalement improvisé, sans la moindre préparation, de faire des soirées commune avec une école de commerce ou une fac que l’on ne côtoyait pas, ou encore de prendre un simple verre dans un arrondissement inconnu.

En entrant un école d’ingénieur, je savais vers quoi j’allais m’orienter. Mais je savais également que je voulais rejoindre l’équipe de football de mon école.

Chaque jeudi devient alors capital, en lice dans la compétition régional de football universitaire, FFSU, une fois par semaine, après les cours du matin, l’attention est portée uniquement vers le match, tout pour les trois points.

On se déplace avec notre équipe dans toute l’Ile-de-France, pour affronter des facs, des écoles de commerce, des staps ou des étudiants dans des domaines variés comme des kinés ou des écoles d’architecture. Même si les enjeux restent toujours purement sportifs, la volonté de marquer et de porter son équipe procure une adrénaline et une motivation incroyable. Chaque saison est alors un projet commun avec tous les coéquipiers, que l’on va porter pendant une année entière, et chaque rencontre aura un impact sur le futur et la suite des évènements.

Passionné de football sous toutes ses formes, j’ai évidemment vibré devant la ligue des champions et les matchs du Paris-Saint-Germain, et je tenais à suivre les rencontres avec mes potes autours d’autres supporters du club de la capitale. Quoi de mieux que de vivre en direct un but de Choupo-Moting dans le temps additionnel face à l’Atalanta avec ceux qui partagent ta passion ? Avec ENZYM, tu pourras revivre la même chose, encore plus facilement. Enfin quasiment la même chose, il y a une petite différence tout de même. Tu ne paieras rien.

David

Catégories : Team